Profitant de cette rentrée scolaire qui coïncide avec le retour de la saison des pluies,  nous avons décidé de poser nos couverts à la boulangerie, pâtisserie, restaurant et salon de thé Paul sis au Centre-ville. Une occasion de découvrir le menu proposé au petit déjeuner dans cet établissement vieux de 130 ans et qui offre l’opportunité de déguster sa variété de pains, de viennoiserie, de sandwiches, d’omelettes, de brochettes de poissons, ou encore de salades. 

Situé en face du siège du Pari mutuel urbain Gabonais (PMUG), l’accessibilité pour l’ensemble des travailleurs fréquentant le centre ville de la capitale est indéniable même si pour les personnes véhiculées, il faudra jouer un peu du coude pour se garer convenablement. Le charme de la structure réside sans doute dans le design architectural qui rappelle un peu les terasses de café de la capitale française, un élément qui devrait sauter aux yeux des amoureux du voyage. 

En entrant, l’élément marquant est l’accueil convivial des serveuses, tout de blanc vêtues, on dirait des anges qui vous ouvrent les bras dans le monde féerique de la boulangerie et de la gastronomie. Avec la fine pluie à l’extérieur l’air conditionné semble enivrant. Si nous n’étions pas sur le chemin du bureau, j’aurais cassé un petit somme, mais l’exigence du métier. Bien que ce ne soit pas du mobilier style Louis XIV, les chaises sont confortables. En solitaire ou en groupe, pas de risque d’être en manque de place. 

8 heures 15 minutes à ma montre, je consulte le menu. La serveuse alerte nous propose quelques spécialités de la maison. Pour parer au plus pressé, j’opte pour une omelette aux champignons de provence avec en sus une légère salade et un jus d’orange, avec en dessert des macarons. 13 minutes plus tard, Corine ( Prénom de la ravissante serveuse, NDLR ), me ramène ma commande. 

Paul Centre ville
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Gmail
  • Yahoo Mail
Première bouchée, première sensation de plaisir, pas le plaisir qu’on imagine mais un plaisir quand même. Servie bien chaude, immédiatement. Nous ajoutons un dé de beurre sur l’omelette repliée pour la rendre luisante. Comme le dit un adage en Afrique « Connaisseur connait ». Présentation au plat assez classique. En bouche, onctueux, léger, le sentiment de savourer un petit nuage avec le supplément champignons. En parlant du champignon à la première bouchée on peut ressentir la fraîcheur du produit. Bon un moment nous nous sommes remémoré le goût succulent des champignons sauvages récoltés dans la petite forêt de Fougamou près du Parc national de Waka. 

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Gmail
  • Yahoo Mail
Nous en resterons d’ailleurs sur ces entrefaits, au risque de faire baver nos lecteurs, mais concluons notre dégustation flash avec notre jus de fruit et nos macarons. Au sortir de cette expérience assez intéressante, nous conseillons vivement cet établissement qui propose un service de qualité. 

Verdict de la rédaction :

Décibels : ambiance très zen, agrémentée de quelques classiques de la Chanson française.

Mercure : 20°C. Assez bien surtout que le temps était doux à l’extérieur.

Place de choix :  salle assez aérée. Accessible en solitaire, en couple ou en groupe.

Addition : rapport qualité-prix, on ne devrait pas se plaindre. Pour mon choix , j’ai dépensé la modique somme de 3500 Fcfa. Très accessible donc pour toutes les bourses contrairement aux idées reçues.

Dommage : démystifier l’enseigne et l’ouvrir au grand public serait le must .

Conseil : À découvrir absolument.

 

Commentaires