Découvert à travers une vidéo amateur inopportune en 2014, le Petit Mayombo, de son vrai nom Chandry Nzenguet Missenguet, est aujourd’hui l’un des humoristes et influenceurs les plus attendus au Gabon et désormais ailleurs. Un jeune homme qui n’était sans doute pas prédestiné à l’humour mais qui s’est saisie d’une occasion, voire de la circonstance jouant notamment sur sa morphologie et son sens de l’humour pour se faire un nom. Attendu à l’Olympia le 8 février prochain, il nous dévoile son programme. 

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Cette citation de Pierre Corneille sied parfaitement bien au Petit Mayombo. Alors qu’il s’est fait connaître en 2014 à travers une vidéo qui a longtemps fait échos sur les réseaux sociaux, notamment pour la phrase devenue culte aujourd’hui « l’erreur, l’erreur, l’erreur », 6 ans plus tard, la gloire vient frapper à sa porte. 

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Gmail
  • Yahoo Mail

Le Petit Mayombo dans son maillot de l’Olympique de Marseille © D.R.

Le petit bavard de Lébamba aujourd’hui à Paris dans le cadre du concert de Hiro qui se tiendra le 8 février prochain, sera notamment l’invité de nombreux médias basés en France. Une ascension fulgurante ! Attendu ce vendredi 7 février sur Africa Radio avec Pheel Pambo, le lundi 10 sur Booska-P, et OKLM TV, il sera également dans le studio de l’IRM.Radio. 

Propulseur de petites piques « l’erreur, l’erreur, l’erreur », « Que dire? », « Je préfère me dégrader », « Tu vois les retombées? », le Petit Mayombo est aujourd’hui suivi à travers le monde, notamment par les plus grandes stars francophones. D’ailleurs, il est apparu sur la page Oh My Goal – France dans une vidéo vue plus de 600 000 fois et il est également un des égéries de l’équipe de football Olympique de Marseille. Le fils de Lébamba est face aux retombées. 

GMTmesons-nous, vivants !

Commentaires