La sphère musicale internationale et africaine en particulier pleure une de ses valeures sûres. Manu Dibango, célèbre saxophoniste d’origine camerounaise et légende de l’Afro-jazz, le Papy Groove, comme il se faisait appeler a rendu l’âme ce mardi 24 mars 2020 après sa contamination au coronavirus. Sa famille l’a confirmé dans une publication sur la page Facebook officielle de l’artiste. 

La triste nouvelle est tombée ce matin. Alors que les rumeurs sur sa mort circulaient il y a environ 2 jours sur les réseaux sociaux, Manu Dibango, de son vrai nom Michel Manfred N’Djoké Dibango, a finalement rendu l’âme à 86 ans suite au coronavirus, selon les membres de sa famille et confirmée par l’Agence France Presse (AFP).  

L’artiste qui avait en effet été testé positif au Covid-19 la semaine dernière, avait indiqué être hors de danger. « (…) Manu Dibango se repose et récupère dans la sérénité. Il vous demande de respecter son intimité », pouvait-on lire dans une publication sur Facebook. Malheureusement, et selon les dernières nouvelles, la maladie aura eu raison de lui.     

« Chers parents, chers amis, chers fans, Une voix s’élève au lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du Covid-19 », at-on pu lire sur le compte  Facebook. 

Manu Dibango, 60 ans de carrière, laisse derrière lui un héritage qui traversera sans doute le temps et les générations. Il s’en va à 86 ans et laisse non pas sa famille seule, mais tout le monde de la musique éprouvé. Avec plus de 40 compilations et albums, il est l’auteur de l’un des plus grands tubes de la world musique « Soul Makossa », dont le thème avait été repris par Michael Jackson et ensuite par Rihanna. 

Commentaires