Après avoir enregistré son premier décès suite au coronavirus, le gouvernement a décidé de passer à la vitesse supérieure. Une batterie de mesures supplémentaires s’est ajoutée à celles déjà prises il y a quelques jours, lorsque le Gabon enregistrait son premier cas positif au covid-19, afin de limiter les risques de propagation de la maladie. Ainsi, parmi celles-ci, on peut noter entre autres, la fermeture des prêt-à-porter. 

Plus de shopping, jusqu’à nouvel ordre. Voici une nouvelle qui risquerait de ne pas du tout plaire à la gent féminine, les inconditionnelles du shopping, ainsi qu’aux tenants de ces magasins. Mais le gouvernement est ferme. « Notre pays vient d’enregistrer son premier décès. L’heure est donc grave », a indiqué le ministre de l’Intérieur dans un communiqué parvenu à la rédaction de GMTme, le vendredi 20 mars dernier. 

Ainsi, après l’annonce de la fermeture des lieux de beuveries, des cafétérias, des ateliers de couture, des bijouteries, ainsi que la restriction du nombre de personnes dans les salons de coiffure, le tour est venu aux prêt-à-porter de fermer jusqu’à nouvel ordre. Une mesure parmi tant d’autres qui engendrera sans doute de grosses retombées économiques, mais qui a pour objectif de restreindre de manière significative les comportements à risque. 

Le Covid-19 se propageant d’homme à homme, par le biais des gouttelettes de rhume lorsque la personne porteuse du virus éternue, par les postillons, au contact des surfaces ou objets contaminés, il devient urgent et important de respecter les recommandations édictées ainsi que les gestes-barrières, pour se protéger soi même et protéger son entourage.

Commentaires