C’est sur sa page Facebook de divertissement que le producteur de la Seany TV, Sean Bridon, a lancé un appel à candidature aux humoristes en herbe. Lesquels souhaiteront bénéficier de son programme d’accompagnement. En effet, Sean Bridon va acheter les vidéos et thématiques de ces derniers en leur offrant en échange, la possibilité d’accroître leur visibilité sur sa page certifiée à plus d’1 million d’abonnés ainsi qu’un cachet pouvant aller jusqu’à 1 million de FCFA. Une initiative à saluer, mais à prendre avec un peu de réserve quand même. A qui reviendra la propriété de l’oeuvre une fois celle-ci achetée? 

C’est une initiative qui permettra à des humoristes en herbe et « confirmés », de rentabiliser sur leurs oeuvres et de vivre de leur art, a écrit l’artiste-producteur. Celle-ci prendra effet à compter du 1er octobre prochain. Le principe est simple. Les potentiels bénéficiaires sont invités à envoyer des vidéos originales de 3 minutes par WhatsApp sur un numéro mentionné dans la publication. 

Après validation à la suite d’une évaluation minutieuse par la Seany Tv, les gagnants pourront bénéficier de la grande visibilité de la Seany TV et remporter jusqu’à 1 million de gain. Fastoche, et intéressant. Tellement intéressant que l’on serait tenté de se demander ce que Sean Bridon et sa maison de production gagneraient finalement derrière cette initiative? 

La question de la paternité des œuvres demeure ainsi tout l’intérêt de cette affaire. Les humoristes conserveront-ils les droits de propriété de leurs œuvres ? En commentaire, Sean Bridon a répondu par l’affirmative à un internaute averti s’interrogeant notamment sur ce point pertinent. 

Gageons qu’un contrat correctement rédigé saura encadrer la décision des différentes parties prenantes.