C’est l’un des points marquants de cette 4ème édition en format virtuel du festival Gabon 9 provinces dont la tenue a été annoncée vendredi dernier par le ministre de la Culture et des Arts, Michel Menga M’Essone. La sélection des différents acteurs culturels qui prendront part à l’événement, se fera sur la base du fichier artistique de la précédente édition. 

Chaque année depuis la première édition en 2017, le festival Gabon 9 provinces connaît un grand engouement de la part des populations. L’an dernier, pas moins de 60 000 Gabonais ont arpenté le boulevard Jean Paul II pour célébrer les cultures vert-jaune-bleu. Mais cette année, Covid-19 oblige, l’événement connaîtra une ambiance particulière, avec de nombreuses innovations.  

En effet, à côté de l’aspect virtuel, principale innovation de cette 4ème édition, il revient selon des sources concordantes, que le Gabon 9 Provinces pour cette année 2020, ne composera avec aucune période dite « d’inscription ». Cela dit, le fichier artistique de l’an dernier servira de base pour lister les potentiels artistes qui vont prester cette année en ligne. 

A noter que, cette année, le Gabon 9 provinces entend faire la part belle à tous les pans de la culture nationale. « Nous ne voulons pas que le Gabon 9 provinces de cette année soit uniquement de la musique. La culture ce n’est pas que la musique. Il y a d’autres pans de la culture qui, eux-aussi, doivent être pris en compte. Et c’est ce que nous allons faire », a indiqué Michel Menga M’Essone. 

Sous le thème « Je suis Gabonais, j’appartiens aux 9 provinces de mon pays », l’événement sera diffusé sous la forme de coffrets. Filmés et enregistrés sur l’ensemble du territoir, ces coffrets aborderont divers aspects de la culture, à l’instar de la cuisine, le théâtre, le livre, l’art plastique, la musique, l’art oratoire, entre autres.