Accusé par le rappeur Mc Bright d’avoir truqué les chiffres de vente affichés pour le mois d’août sur son site, Gstore Music réagit enfin. La plateforme rejette l’idée de manipulation en s’offusquant de l’attitude du rappeur. Lequel ne s’est toujours pas rapproché des accusés pour tenter d’éliminer le flou. 

Alors qu’ils avaient préféré se garder de faire des commentaires sur les réseaux sociaux à propos de cette affaire, les gérants de Gstore Music réagissent enfin. Alors que Mc Bright signalait une théorie de complot en contestant les chiffres de vente de son single « Chance », la plateforme de vente et de promotion d’oeuvres musicales gabonaises Gstore Music, dénonce une « campagne de dénigrement », gratuite. 

 « (…) Nous avons pris l’initiative de joindre son équipe afin d’avoir plus d’informations concernant les motivations de ses actions, nous n’avons pas eu de retour. Tous nos partenaires artistes reçoivent le même traitement sans distinction ou exception. Les chiffres de vente affichés sont vérifiables à plein-temps par chaque artiste dans un compte personnalisé », a laissé entendre Gstore Music. 

LIRE AUSSI: Gstore Music: Mc Bright conteste les chiffres du mois d’aout 

En parlant de vérifiable, justement Mc Bright présentait des captures d’écran du rapport d’exploitation de son single sur différentes plateformes d’écoute. Celles-ci, dévoilaient 80 réactions au lieu de 38 comme indiqué par Gstore Music. Mais s’il pouvait paraître quelque peu convainquant, Gstore Music insiste sur le fait qu’il n’y a pas eu manipulation des données. 

« Nous sommes une plateforme de vente, pas de streaming. Le nombre de clics ou de likes sur les réseaux sociaux ne sont pas comptabilisés comme ventes sur notre site », explique Gstore Music, s’appuyant par ailleurs sur une capture du rapport d’exploitation de single Chance, remis en doute.  

Le Capitaine du mapane, Mc Bright, est toujours attendu pour explication. Affaire à suivre.