Elle a décidé de se frayer un chemin dans un environnement professionnel  exclusivement masculin. Renée Bertha Nfono Mba, coiffeuse, visagiste professionnelle, coiffe les hommes et souhaite former des jeunes filles dans ce business qui peut rapporter gros. 

Contrairement à ces nombreuses femmes qui évoluent dans le secteur de la coiffure, Renée Bertha Nfono Mba, communément appelée Bertha par sa clientèle a décidé de se reconvertir dans la coiffure pour homme. Paire de ciseaux et tondeuse en main, c’est un pari apparemment gagné haut la main pour la jeune femme qui a réussi à séduire ses clients et se faire un nom dans le domaine. 

« Lorsque je travaille avec d’autres coiffeurs, je rencontre beaucoup de problèmes du fait que les clients préfèrent se faire coiffer par moi. Pourquoi c’est toi que les gens préfèrent? pourquoi toi à chaque fois? On est fatigué », a-t-elle expliqué non sans ajouter qu’un point clé de son boulot est la relation qu’elle réussit à tisser avec sa clientèle. 

Mais dans ce boulot qu’elle explique avoir choisi par hasard dès son jeune âge, il n’y a pas que des retours positifs, mais aussi de nombreux préjugés comme avec ces messieurs qui par principe ou foi, refusent catégoriquement de se faire sublimer par une femme. « Une femme ne peut pas toucher à ma tête. Comment ça commence de me faire coiffer par une femme? », C’est là un aperçu des propos que la jeune coiffeuse essuient assez souvent dans sa tâche. Des propos qui lui permettent surtout de s’améliorer Son commerce ne désemplit pas. 

Mais dans cet environnement à dominance masculine, Renée Bertha Nfono Mba, souhaite « former des jeunes filles gabonaises » qui comme elle prendront plaisir à se lancer dans la coiffure pour homme. Un job, « qu’on a tendance à négliger en pensant qu’il ne rapporte pas suffisamment d’argent. Pourtant, on peut gagner assez ».