L’école de formation aux métiers du numérique dédiée aux femmes, DigieWomen School et l’Incubateur multisectoriel de Libreville (IML) ont noué un partenariat ce mercredi 12 août 2020 dans le but de mutualiser leurs efforts pour le développement de l’entrepreneuriat féminin via le numérique. Un accord qui vise la formation de plus de 300 femmes sur une période de 2 ans. 

C’est Christine Soro, directrice générale de DigieWomen school, et Paul N’Solet, directeur de général de l’Incubateur sectoriel de Libreville qui ont officiellement signé cet accord de partenariat entre les deux établissements. Lesquels partagent d’ailleurs des objectifs communs, notamment celui de promouvoir l’entreprenariat numérique féminin comme moyen d’inclusion social au Gabon et en Afrique. 

Pour Paul N’Solet en effet, « le partenariat signé aujourd’hui avec DigieWommen school est fait afin de permettre à la femme de pouvoir s’autonomiser sur les métiers de l’entrepreneuriat et de pouvoir devenir, par le biais de IML, des entrepreneures aguerries », a-t-il indiqué. Une volonté confirmant la collaboration avec DigieWomen school représentée par Christine Soro, laquelle y voit une réelle opportunité de renforcer les capacités des femmes dans les métiers du digital. 

« Elles éprouvaient un réel besoin dans tout ce qui est accompagnement, outil, dans le domaine de l’entrepreneuriat. Nous avons donc signé ce partenariat avec IML afin d’encadrer, outiller toutes ces femmes pour devenir des entrepreneures dans le domaine du digital », s’est réjouie Christine Soro. 

Il va sans dire que dès à présent, les deux établissements sont mobilisés pour promouvoir les formations et accompagner au moins 300 femmes « qui pourront participer au développement en créant des richesses », assurent-ils.