Apoutchou, ce mot utilisé pour parler des femmes rondes connaît une popularité sans précédent sur les réseaux sociaux. Si se trouver belle et séduisante a longtemps été vu comme un challenge pour de nombreuses femmes en chair, la tendance aujourd’hui a bien changé. Elles s’assument désormais et portent leur rondeur, sans complexe ni pression, et en mettent plein la vue à qui veut les voir, quitte à choquer certains. D’ailleurs la tendance actuelle penche plutôt vers la valorisation des « apoutchou ». C’est le règne des « apoutchou ». 

Le temps où est les grosses femmes essuyaient des moqueries est apparement révolu. Les apoutchou, comme on les appelle désormais ont repris leur confiance en main. Entre le regard des autres et le regard de soi, ces femmes autrefois critiquées, stigmatisées, ont choisi de suivre leur feeling en misant sur leurs atouts.  

En effet, au Gabon, sur les réseaux sociaux, la tendance a défrayé la chronique ces derniers mois. Un challenge Apoutchou vs Skinny est né. Lequel invitait les femmes grosses et minces à publier des photos d’elles mettant en avant leurs formes et morphologie. Le but était de valoriser la femme sous toutes ses formes, dans toute sa splendeur. Ce qui a débuté comme une simple distraction a finalement donné naissance à des femmes rondes, « des bombelées », plus sereines et fières de leur corps. D’ailleurs la légende « #apoutchou_et_fière » avait plusieurs fois été reprise, comme pour signaler que désormais elle ne s’effaceront plus. 
A noter que les femmes rondes ont plusieurs atouts que les femmes minces ne possèdent pas forcément. Une poitrine opulente, un fessier à en perdre la vue. Des détails qui peuvent paraître insignifiants pour certains, mais sujet de tourmente pour d’autres, comme on peut le constater avec ces nombreuses femmes à la recherche à tout prix du « bodje », quitte à consommer des produits nocifs à l’organisme ou à avoir recours à la chirurgie plastique.