C’est l’une des conclusions issues d’une étude menée par l’Université Wilkes en Pennsylvanie aux Etats-Unis. En effet, faire l’amour renforcerait les défenses immunitaires nécessaires pour naturellement lutter contre les virus, notamment le coronavirus. Mais attention, seul un rythme fréquent des rapports sexuels aurait montré son efficacité. 

Si des mesures telles que le lavage fréquent des mains à l’eau et le savon, la distanciation sociale, et le port du masque de protection, entre autres, ont montré leur efficacité dans la lutte contre la Covid-19, l’hypothèse d’un système immunitaire fort n’est pas non plus à négliger. Ainsi, dans le but de renforcer ses défenses immunitaires et se prémunir naturellement de toute contamination au Coronavirus, des scientifiques conseillent de faire l’amour. 

L’information a été véhiculée par plusieurs médias, dont le média français, le Soirmag sur son site ainsi que Santé et nutrition. Selon une étude menée par l’Université Wilkes en Pennsylvanie aux Etats-Unis, sur 112 étudiants répartis en quatre groupes, « faire l’amour boosterait le taux d’immunoglobuline A, l’un des 5 types d’anticorps qui aident le système immunitaire à combattre les bactéries, les virus et autres substances étrangères ». 

L’étude a porté sur la fréquence sexuelle des étudiants. Il s’est agit d’un 1er groupe d’étudiants non sexuellement actifs, d’un 2nd groupe ayant une faible sexualité, soit une fois par semaine, d’un 3ème ayant des rapports sexuels fréquents (2 fois par semaine), et d’un dernier ayant des rapports très fréquents, soit plus de 2 fois par semaine. 

Et selon les résultats de ladite étude rapportés par les confrères, « les étudiants ayant une activité sexuelle fréquente, entre 1 et 2 fois par semaine, avaient dans leur salive des niveaux d’immunoglobuline A supérieurs de 30% à ceux des abstinents ». Mais ce n’est pas tout. Un fait surprenant a par ailleurs permis de relever que les étudiants du groupe ayant des rapports sexuels très fréquents « ne jouissaient pas du tout de cette protection ». 

Il va sans dire au regard des faits que, faire l’amour de manière fréquente renforcerait le système immunitaire, lequel a prouvé son importance dans la protection contre le Coronavirus.