L’Association gabonaise des artistes musiciens et interprètes (Agami) se mobilise pour soutenir les artistes. Elle a lancé ce jeudi 11 juin 2020 l’opération « Faire Ma Part en Ligne ». Une initiative qui consiste à organiser une série de concerts en ligne diffusés sur sa page Facebook officielle, en vue de récolter des fonds au bénéfice des artistes gabonais qui broient du noir depuis l’arrivée du coronavirus. 

Pas d’activité, aucun show, salles de spectacle fermées, interdiction de regroupement, l’industrie artistique gabonaise, à l’instar de celle du reste du monde est au bord de l’asphyxie. Sous la direction d’Annie Flore Batchiellilys, l’Agami veut prendre le taureau par les cornes en mettant en place l’opération « Faire Ma Part en Ligne » qui prend la forme d’une série de concerts virtuels, visant à collecter des fonds afin de venir en aide à la communauté musicale gabonaise aux abois. 

Qui est éligible à cette initiative? Tout artiste, quelque soit la discipline, désireux de prendre part à « Faire Ma Part en Ligne » peut le faire. Comment participer? C’est très simple. Selon l’Agami, le potentiel participant est invité à enregistrer deux extraits de son répertoire avec son téléphone. Lesquels seront soumis à l’adresse associationgabonaisemusic@gmail.com , suivi d’une photo professionnelle. 

Pour atteindre son objectif, les initiateurs de ce projet de sociofinancement comptent notamment sur la solidarité de tout le peuple gabonais, lesquels devront apporter leur contribution en versant une quelconque somme dans la cagnotte Leetchi prévue à cet effet, ou en cliquant simplement sur le bouton « Like » de la page facebook  officielle de l’Agami, sur laquelle seront diffusés les concerts.