La mort de Jean Yves Messan ce jeudi 4 juin 2020 des suites d’une longue maladie, au Centre hospitalier universitaire de Libreville (Chul), n’a pas laissé les acteurs culturels gabonais insensibles. Pamela Badjogo, Tina Minkoué, Micky R, Nicole Amogho, Rentch Onanga, entre autres, depuis l’annonce de cette triste nouvelle, ils sont nombreux à avoir investi l’espace numérique pour lui rendre hommage. 

Le Gabon pleure un de ses fils. Il était artiste, producteur et promoteur de la musique tradi-moderne gabonaise, le décès de Jean Yves Messan, métromane des Studios Mandarine, n’est pas qu’une perte pour sa famille.  L’industrie musicale en particulier et la sphère culturelle en général, sont également affectées. 

Pour la chanteuse Tina Minkoué, qui évolue dans l’hexagone, cette nouvelle est tombée comme un coup de massu. « Les mots ne sauront décrire ce que tu représentes pour moi, et pour tant d’artistes. (…) C’est toi qui m’a baptisée Tina Minkoué, quand je voulais être Tina Rossy ou Léonie Minkoué (…) Je te dis infiniment merci, pour moi, pour le Gabon, pour tous les artistes. Nous t’aimons à jamais », a–t-elle témoigné. 

Même son de cloche pour Pamela Badjogo, qui pleure également un mentor. « J’étais en terminale, un peu perdue comme tous les ados et toi tu m’as donné la voie. Tu as produit mon premier single Loukwêlè dans la compilation #couleurmandarine. C’est un beau souvenir ».  

Rentch Onanga, époux de Nicole Amogho, journaliste devenu producteur, pour sa part, a dévoilé toute sa sensibilité et sa reconnaissance envers le “PRODUCTEUR” par excellence. « (…) Ils seront nombreux à “produire” des discours pour te rendre hommage, mais PERSONNE de nous n’a pu te rendre ce que tu méritais dans tes derniers jours. Tu étais le PRODUCTEUR!!! Pardonne notre hypocrisie! Va en paix le vieux », a–t-il lancé.