Soupçonné d’être un fumeur de chanvre (le mbaki) dans la vraie vie, Dac-M a tenu à rétablir la vérité. En effet, c’est à l’occasion d’un entretien inédit qu’il a bien voulu nous accorder que l’humoriste au son style « bangando » est sorti de sa réserve à propos des accusations faites à son encontre.  #GMTmesez-vous, vivants ! 

Révélé au grand public à travers sa web série « Le sisia de Dac-M », Dac-M est en effet un humoriste gabonais pétri de talent. Dans ses sketches, il décrit le quotidien des jeunes dans le mapane (les bas quartiers). Des coins qui constituent la toile de fond de son inspiration et qu’il est par conséquent appelé à fréquenter s’il veut continuer à faire passer des messages forts aux jeunes de sa génération. Seulement, la nature de sa vie réelle est aujourd’hui pointée du doigt. 

En effet, le 13 mars dernier, le site Tendance Gabon publiait un article dans lequel la vraie vie de Dac-M et ses fréquentations étaient remises en question. « L’humoriste Dac-M serait-il un fumeur de mbaki dans sa vraie vie? C’est la question que se posent les internauts gabonais », interrogeait Tendance Gabon avant d’expliquer que « ses fans le croisent même dans certains endroits louches de la capitale qu’on ne peut reveler ici. Nous encourageons l’homme dans son élan et sa carrière d’humoriste que de fréquenter les coins sombres de Libreville et ses environs au risque d’être confondu et d’être taxé de fumeur de chanvre dans la vraie vie ». 

Des propos qui ont plutôt fait ricaner « le mama (l’ami) » de God, mais pour lesquels il a tout de même tenu à réagir après un long moment de silence. « Mes vidéos ne sont que des faits réels parce que nous vivons ça dans nos quartiers. C’est la caricature au quotidien par vidéo que je fais et c’est juste un personnage que je joue. Je suis élève dans un lycée de la place, je suis lycéen, et tout ce que je fais dans les vidéos n’a rien à y voir avec ma vie réelle », a-t-il confié. 

Pour aller plus loin et pour se défendre de toute allégation de consommation de chanvre, Dac-M a repris son sérieux. « Je ne bois pas d’alcool, je ne fume pas. Je ne prends aucune drogue. Tout ce que je fais dans mes vidéos, dans mes sons, n’est que des reproductions, tout en faisant passer des messages à l’intérieur », explique-t-il.     

Selon lui, Dac-M n’est qu’un personnage de sa vie artistique, qui n’a strictement rien à voir avec sa vie réelle. « Ils doivent se détromper parce que je ne fume pas, je ne fume pas le chanvre, je ne prends aucune drogue. Le sisia de Dac-M c’est la fiction », a-t-il conclu.