L’Afrique pleure à nouveau un de ses fils. Mory Kanté, artiste, chanteur et musicien guinéen, est décédé le 22 mai dernier, dans un hôpital de Conakry, capitale de la Guinée des suites d’une longue maladie, à l’âge de 70 ans. La nouvelle qui fait le tour de nombreux médias à travers le monde a été confirmée par son fils à l’Agence France Press (AFP).   

Triste nouvelle pour la sphère musicale internationale et africaine en particulier. L’artiste guinéen Mory Kanté, surnommé « le Griot électrique » a tiré sa révérence à l’âge de 70 ans des suites d’une longue maladie. « On a vu son état se dégrader rapidement, mais j’étais surpris quand même car il avait déjà traversé des moments bien pires », a déclaré son fils Balla Kanté à l’AFP. 

Dépositaire de l’épopée mandingue, son titre « Yéké Yéké » sorti en 1987, reste l’un de ses plus grands succès à l’international. Mory Kanté a contribué à la popularisation de la musique africaine et guinéenne à travers le monde. L’annonce de son décès a laissé la Guinée Conakry tout entière éplorée. 

Sur son compte Facebook, le président guinéen Alpha Condé lui a rendu un vibrant hommage. « Mory Kanté, la culture africaine est en deuil. Mes condoléances les plus attristées. Merci l’artiste. Un parcours exceptionnel », a-t-il témoigné. 

En effet, né en 1950 en Guinée, Mory Kanté grandira entre ce pays et le Mali. Et c’est à Bamako, qu’il va s’imprégner de son héritage de griot en chantant et jouant lors des cérémonies et fêtes de famille puis se lance complètement dans la musique en 1961. Après une carrière riche au cours de laquelle il reçoit en 1988 le titre de meilleur album francophone pour son album « Akwaba beach ». Album qui sera,  la même année, disque d’or en France. En 2012, il signe son dernier album « La Guinéenne », qui vient rendre hommage à la femme guinéenne. 

En 2019, en partenariat avec RFI, Mory Kanté, le Griot électrique, sort un livre disque intitulé « Cocorico! Ballade d’un griot! », un conte initiatique pour le jeune public amoureux de la culture mandingue. Mory Kanté repose aujourd’hui en paix sur la terre de ses ancêtres après avoir exploré le monde.