Alors que beaucoup n’y croyaient pas, le Catalogue challenge qui a vu la confrontation des artistes Amenem et Mink’s du Cameroun a finalement eu lieu ce dimanche 24 mai 2020. Contrairement aux mauvaises langues, Amenem a assuré la partie. Mais le plus intéressant était de se rendre compte que beaucoup lui jetaient des pierres sans vraiment réellement connaître sa musique. Buzz ou suivisme? En tout cas, cet épisode a permis de confirmer un propos culte vert jaune bleu: « le problème du Gabonais, c’est le Gabonais ». 

Après des appels au boycott, des commentaires houleux, le 9ème numéro du catalogue challenge qui s’est annoncé très tendu a finalement rendu son verdict. Un rendu pas si désastreux finalement, contrairement à ce que prédisaient plusieurs internautes gabonais, lesquels d’ailleurs n’ont pas tenu long avant de retourner leurs vestes avec des messages de « félicitation » et de « fierté » qui affluent en commentaires sur le Blog de XXL au mic.     

Jugé pas assez calé pour représenter le Gabon face à Mink’s, Amenem a pourtant démontrer ses talents de kicker lors du Catalogue pour défendre le vert jaune bleu. Alors que beaucoup n’y croyaient pas, c’est un pari gagné pour le rappeur qui a pu faire découvrir par la même occasion quelques uns de ses titres, méconnus du grand public. 

Méconnu d’un grand public qui n’a pourtant pas hésité à le dézinguer. Mais sur la base de quoi finalement? Serait-ce pour du buzz ou par suivisme? En tout cas Amenem est parvenu à laver cet affront lors dudit challenge qui lui aura finalement servi de toile de fond pour rehausser son estime au sein des mélomanes gabonais. 

A noter que l’un des principaux objectifs du Catalogue challenge propulsé par Lestat XXL est de valoriser la musique gabonaise, le hip-hop en l’occurrence, afin de lui redonner son lustre d’antan. Car selon Lestat « on a assisté à un recul de la musique gabonaise sur son propre territoire depuis des années ». 

Moins de 70 000 vues au terme de deux heures de show, 52 000 commentaires, l’acte 9 du Catalogue challenge n’aura finalement pas été la plus nulle de son histoire, mais aura tout de même déçu. Car l’on s’attendait, au moins à cause de la notoriété de Mink’s dans son pays le Cameroun et au caractère international du duel, à un record de vues au moins égal à celui du challenge Ekomy Ndong Vs Baponga.