Alors que la saison 3 de The Voice Afrique francophone court à son terme, plusieurs candidats du télé crochet ayant participé à cette énième édition ont décidé de lancer l’Union Africaine des jeunes talents (Uajt). Objectif, promouvoir les talents artistiques venus des quatres coins du continent et renforcer leur visibilité.  

C’est un collectif qui résulte de la rencontre des talents de la saison 3 de The Voice Afrique francophone de cette année 2020. Artistes en herbe pour certains, professionnels dans des domaines connexes de la musique pour d’autres, ils sont prêts d’une trentaine de jeunes provenant de divers pays du continent dont le Congo, le Sénégal, le Tchad, le Gabon, le Bénin, entre autres. 

« Je pense que The Voice Afrique francophone a un aspect que tous les the Voice du globe n’ont pas. La diversité », a expliqué Fasten, candidat gabonais à la 3ème édition du télécrochet, faisant référence à la culture africaine. Notre compatriote de poursuivre d’ailleurs, « Je dis toujours qu’on constitue l’un des meilleurs réseaux pour promouvoir la culture africaine ».    

Une diversité culturelle, à laquelle ils ont jugé pertinent d’associer « l’amour et l’unité », fondamentaux de ce collectif dont l’objectif est d’abord de « promouvoir des talents artistiques venus de divers horizons », mais aussi de mutualiser leurs différents publics afin de renforcer la visibilité de chaque membre.   

Il faut dire que le projet est encore en gestation et ne compte pour le moment que des participants à The Voice Afrique francophone, le télécrochet qui les a réunis. Pour en savoir plus sur l’Union africaines des jeunes talents et découvrir les actions déjà menées à ce jour, rendez vous sur leur page Facebook officielle