Vous l’aurez compris, il s’agit de Gaspar Yanga, d’origine gabonaise, l’un des plus grands résistants noirs déportés au Mexique au 16e siècle pendant la période de l’esclavage. Dans un nouveau clip sorti le 14 avril dernier, intitulé « Gaspar Yanga », les deux rappeurs ont évoqué l’esprit du guerrier noir, leader des Maroon, symbole de la lutte et de la liberté. 

Le titre est un extrait de l’album « Black Habits » du rappeur américain D Smoke. Gaspar Yanga, puisque c’est de lui qu’il s’agit est aussi le nom d’un des plus grands héros de l’histoire des Noirs du Mexique et du continent américain. Symbole de la lutte et de la liberté, Snoop Dogg et D Smoke, se sont inspirés de son histoire pour écrire le scénario du clip qui compte à ce jour plus de 3 millions de vues sur YouTube. 

En effet, D Smoke, considéré comme un Yanga de sa communauté, veut empêcher aux trafiquants de drogue de s’imposer et d’envahir son territoire, comme l’ont fait les Européens en s’accaparant des terres du Mexique. Il obtient alors la permission du grand Snoop pour abattre ses ennemis. 

Pour la petite histoire, Gaspar Yanga fut déporté au Mexique, alors appelé Nouvelle Espagne dans les années 1500, pour être réduit en esclavage avant sa rébellion contre les esclavagistes espagnols. Leader d’un mouvement d’esclaves, les  Maroon, il aida d’autres esclaves noirs à s’échapper. Après des années de lutte, ensemble ils finissent par bénéficier d’un traité de paix, et s’installèrent dans la ville dénommée San Lorenzo de los Negros, qui fut renommée et porte aujourd’hui le nom de son souverain, Yanga.