C’est ce que nous apprend Medical Detection Dogs, une organisation britannique spécialisée dans le dressage de chiens détecteurs de maladie. Le chien, fidèle animal de compagnie de l’Homme pourrait jouer sa partition dans la lutte contre la propagation du coronavirus en détectant les personnes infectées. 

A l’heure où le monde entier est paralysé par la pandémie du coronavirus, Medical Detection Dogs, une organisation spécialisée dans le dressage des chiens détecteurs des maladies, souhaite combattre le virus à sa manière.  Le chien déjà entraîné à détecter plusieurs types de maladies, telles que le paludisme, la maladie de Parkinson, ou le cancer grâce à son odorat, pourrait à présent jouer un rôle important dans la détection de la covid-19.  

En effet, l’organisation est convaincue que chaque maladie a sa propre odeur, que des chiens dressés seraient capables de détecter. Et afin de prouver une fois de plus l’efficacité du chien, c’est en partenariat avec  la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM) et l’Université de Durham que Medical Detection Dogs, a annoncé le lancement des préparatifs des entrainements intensifs des chiens. 

Ces chiens devraient pouvoir être dressés après 6 semaines, et entrer en jeu seulement vers la fin de l’épidémie. « L’objectif est que les chiens puissent dépister n’importe qui, y compris les cas asymptomatiques afin de savoir s’ils doivent être testés. Ce serait rapide, efficace et non invasif », explique le Dr Claire Guest, directrice générale et cofondatrice de Medical Detection Do.