Plus de 200 000 personnes aujourd’hui contaminées à travers le monde. L’Afrique, continent le moins touché il y a encore quelques semaines, enregistre jour après jour de nouveaux cas de personnes testées positives. Le bilan du coronavirus s’alourdit. Un fait qui nous amène à revenir sur les modes de transmission de la maladie. Des modes qui pourraient notamment nous édifier sur les comportements à éviter afin de rester sain. 

D’après les autorités chinoises, une grande majorité de premières personnes malades s’étaient rendues sur le marché de Wuhan, l’épicentre du coronavirus. Si l’origine de la maladie reste l’hypothèse du pangolin qui aurait transmis le virus à l’homme, il apparaît que l’animal seul n’aurait pas réussi à répandre le coronavirus dans le monde.     

En France, selon ce que rapporte le site Les Echos, on compte plus de 9000 contaminations confirmées, plus de 3600 personnes ont été hospitalisées et 931 cas sont par ailleurs en réanimation. Pour le ministère des Solidarités et de la Santé du pays, « la contamination interhumaine est avérée ». Un contact rapproché avec une personne malade ou qui présente des signes de la maladie est suffisant pour être contaminé.     

En effet, la maladie se transmet par les gouttelettes de salive ou postillons. C’est pourquoi on doit éviter les bisous, les embrassades, les rassemblements, entre autres. Elle se contacte aussi à travers des objets déjà contaminés. Souvenez vous du 3e cas testé positif au Gabon, la dame de 29 ans, agent de la police des airs et des frontières (PAF) qui a contracté la maladie en contrôlant le patient zéro à l’aéroport de Libreville. 

C’est pourquoi il est demandé d’être vigilant, de respecter les mesures prises par le gouvernement pour limiter les risques de propagation, notamment celle portant sur l’interdiction de rassemblement de plus de 30 personnes.