A Libreville, depuis l’annonce du premier cas enregistré positif au Covid-19 de nombreuses personnes se ruent dans les pharmacies pour l’achat des masques chirurgicaux, pour soi disant, « se protéger du coronavirus ». Une technique « sans intérêt », selon les autorités sanitaires, notamment l’OMS, si vous ne présentez aucun  symptôme ou si vous ne faites pas partie du corps médical. 

Depuis l’apparition du Coronavirus qu’on pourrait désormais appeler pandémie, les autorités sanitaires, notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont préconisé un certain nombre de gestes- barrière pour limiter la propagation de la maladie. Si les populations sont invitées à se laver les mains avec du savon, à utiliser un gel antibactérien, ou tousser dans le pli du coude, entre autres, il apparaît que porter un masque chirurgical lorsqu’on ne présente aucun symptôme et qu’on n’est pas un personnel soignant n’a aucun intérêt. 

En effet, une personne présentant des symptômes, ou avérée positive au coronavirus Covid-19, peut porter un masque pour éviter de contaminer les autres. Les personnels de santé, étant en contact rapproché des malades, ont également le droit de s’en servir. Pour les personnes dites ne présentant aucun risque, le port du masque devient inutile, et n’a aucun intérêt « si l’on ne se lave pas les mains, puisqu’en pratique on touche des surfaces contaminées », rapporte le journal des femmes, dans sa rubrique santé. 

Par ailleurs, il convient de noter ici, qu’un masque chirurgical de protection a une durée d’efficacité qui n’est garantie que pour 3 à 4 heures en raison de l’humidité provoquée par la respiration. Les masques doivent par conséquent être régulièrement changés. Ce qui pourrait ainsi entraîner une rupture de stock et mettre à mal ceux  qui en ont le plus besoin.