Le JFD Club Libreville (Journée de la Femme Digitale), a tenu son premier rassemblement le 28 février dernier à la Chambre de commerce de Libreville. Une rencontre présidée par le ministère du Tourisme, du Commerce et des Petites et Moyennes Entreprises Hugues Mbadinga Madiya, et qui portait sur la participation des femmes entrepreneures à la 28e édition du Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra du 4 au 6 juin prochain. 

Lancée à l’initiative du Challenge des 1000, portée par Digital Africa et le Sommet Afrique-France 2020, et organisée par le réseau de femmes influentes, le JFD (Journée de la Femme Digital), cette journée a permis de réunir plus de 200 personnes des institutions gouvernementales, des leaders économiques, des hommes et femmes de médias, et des potentiels femmes entrepreneures.

Présidée par le ministère du Tourisme, du Commerce, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Industrie, elle a permis de mobiliser puis de sensibiliser les femmes gabonaises sur la mise en oeuvre d’initiatives autour de l’entrepreneuriat. En effet, dans le cadre du Sommet Afrique-France qui se tiendra à Bordeaux les 4, 5 et 6 juin prochains, le JFD partenaire du Sommet, invitera 500 femmes entrepreneures africaines parmi les 1000 entrepreneurs attendus. 

Pour, la directrice exécutive du JFD Club Libreville, Camélia Ntoutoume Leclercq, c’est une première rencontre prometteuse pour les femmes entrepreneures gabonaises. « Je suis heureuse de ce premier rendez-vous réussi du JFD Club au Gabon. Nous voulons que ce Club soit le carrefour de rencontres entre les femmes du secteur public et privé, entre investisseurs et entrepreneurs pour parler innovation, sororité, coaching, formation aux femmes désireuses de se lancer dans l’économie digitale et dénicher les championnes de la Tech Gabonaise », a-t-elle indiqué.