« L’éducation des enfants dès la période prénatale ». Tel a été le thème choisi pour ce premier séminaire national sur la santé prénatale porté par l’Association gabonaise pour l’éducation prénatale (Agep) le 26 février dernier. Sous le parrainage du ministère de la Santé, cette rencontre a été l’occasion pour les participants d’être outillés sur les mécanismes dont ils ont besoin pour améliorer la période de grossesse et la maternité, rapportent nos confrères de Gabonreview. 

L’éducation prénatale vise à fournir aux participants les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour améliorer la phase de grossesse et de l’accouchement. Si elle permet de préparer les familles, notamment les mamans à leur rôle de parents, elle favorise surtout la naissance d’un enfant équilibré. Sujet peu connu, peu popularisé, l’Association gabonaise pour l’éducation prénatale (Agep), parrainé par le ministère de la Santé, a voulu prendre le taureau par les cornes en soulevant l’importance du sujet.   

« C’est une nouvelle thématique pour les Gabonais, beaucoup ne sont pas informés sur ces sujets. (…). Nous tenons à ce que la population gabonaise fasse plus attention aux femmes enceintes, afin que les enfants à naître soient équilibrés, sains, et doués de belles qualités », a expliqué, Lithiose Loubacky, chargée de la communication de l’Agep, a-t-on pu lire sur Gabonreview. 

Pour le président de l’Agep, Gildas Mounguengui, cette approche éducative se présente notamment comme un moyen de corriger les maux qui minent nos sociétés et ruinent nos citoyens, les plus jeunes surtout, à la racine. « Les parents doivent faire attention à ce qu’ils pensent, disent, consomment. Pendant sa grossesse, la maman doit enrichir sa propre vie, afin de transmettre à son enfant les meilleurs éléments pour qu’il puisse se construire sur tous les plans de son être (…). L’impact, si toutes ces consignes ne sont pas appliquées, est qu’on peut avoir des enfants déséquilibrés, délinquants (…). Nous sommes là pour faire comprendre que l’humanité en dépend », a-t-il expliqué.  

Pour l’Association gabonaise pour l’éducation parentale, ce premier séminaire n’est que le début de plusieurs activités dont l’objectif est de promouvoir l’éducation parentale. Elle prévoit par ailleurs de lancer un programme de sensibilisation dans les maternités et centres néonatologies.