Plus de 2,7 milliards FCFA, tel est le montant qui a été alloué par l’Union Européenne (UE) en faveur des acteurs culturels des pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP), le 21 février dernier à l’École normale supérieure technique (Enset), en présence de Rosario Bento Pais, ambassadrice de l’Union européenne pour le Gabon, Sao Tomé-et-Principe et la CEEAC, de Michel Menga M’Essono, le ministre de la Culture et des Arts, et de l’incubateur culturel Iboga Think Tank (Itt). 

2 milliards 755 millions 019 milles 400 FCFA, c’est la somme exacte en soutien au développement d’une industrie culturelle et créative viable dans les pays d’Afrique, Caraïbes  et Pacifique (ACP), dont le Gabon fait partie. Cette initiative de l’Union Européenne vient répondre à un appel à proposition dénommé « Soutien aux industries culturelles et créatives Afrique, Caraïbes et Pacifique » lancé en décembre 2019, dans l’objectif de booster la créativité culturelle et artistique. Une invite aux potentiels porteurs de projets à mettre à mettre sur pieds leurs activités. 

Considérant la culture comme un levier de la croissance économique à fort potentiel d’emplois, l’UE va bâtir son action sur trois principaux axes. Il s’agit d’un « appui à la culture comme un moteur de croissance économique et de création d’emplois décents, de la promotion d’un dialogue interculturel comme un facteur de stabilité et de paix, de la promotion de l’héritage et la diversification culturelle pour plus de cohésion sociale et de résilience en particulier auprès des communautés affectées par les conflits et les crises »

Pour l’Union Européenne qui accompagne le Gabon depuis 2 ans déjà dans le développement de son industrie culturelle à travers des actions concrètes, lesquelles ont notamment conduit à la création de l’incubateur culturel gabonais Iboga Think Tank (Itt), cette énième initiative vient « réitérer l’engagement de l’UE à soutenir le développement d’une industrie culturelle et créative viable au Gabon et dans la sous-région ».