Nominée au concours Femmes noires inspirantes au Bénin, Sidonie Flore Ouwe est en finale. Le 29 février prochain, l’ancien procureur de la République et présidente de la plateforme associative le Salon de la Femme au Gabon, va se mesurer à 20 autres femmes noires du continent pour tenter de ravir le titre de Femme noire inspirante de l’année. 

Ce concours est une initiative du magazine Mondo Africa. Organisé à Cotonou, au Bénin, il honore les femmes d’ascendance africaine, qui s’illustrent par leurs engagements et actions pour le développement de leurs communautés, la transformation du monde. Des femmes qui sont une inspiration pour d’autres, notamment les plus jeunes. 

En effet, Magistrate, Sidonie Flore Ouwe est engagée dans un combat pour l’autonomie et le bien-être de la femme. Les actions menées à travers son association lui auront sans doute permis de se hisser à la finale de ce concours. En effet, pour la seule année 2019, l’association le Salon de la Femme a pris part à la Grande rencontre d’échanges des femmes camerounaises et du monde (GREFC & MD), du 22 au 24 février à Lomé, a organisé le Salon international des femmes leaders d’Afrique et d’ailleurs inspirantes (SIFLAI) à Libreville en juillet et une campagne de sensibilisation des mères filles, pour ne citer que ceux-là.

Dans le cadre du concours Femmes noires inspirantes, au départ, elles étaient 32 femmes nominées. Elle seront 21 à se mesurer pour la finale le 29 février prochain à la Maison du Peuple à Abomey-Calavi, au Bénin. 10 d’entre elles seront nommées Femmes Noires Inspirantes de l’année.  Pour la présidente de l’association Salon de Femmes, Sidonie Flore Ouwe, la femme doit prendre son destin en main. « Nous ne devons plus être spectatrices, mais actrices », avait-elle déclaré en 2019.

Pour rappel, lors de la première édition de ce concours qui valorise les femmes noires qui s’est tenu en mai 2019 au Canada, Elza-Ritchuelle Boukandou, membre d’Appel à Agir, collectif composé d’hommes politiques de l’opposition et d’acteurs de la société civile au Gabon et candidate aux législatives d’août 2018, était lauréate de la catégorie Personnalité.