Le 24 janvier dernier, le complexe hôtelier et de loisirs, Akouango Village, situé dans le Cap Santa Clara dans la commune d’Akanda annonçait sur sa page Facebook officielle, la fermeture de ses portes. Une fermeture inattendue pour la clientèle de ce site touristique, mais bien réelle qui puise son explication dans la « crise économique » actuelle que traverse le pays. 

Fini, le Complexe Akouango Village vient d’être rayé de la liste des directions à prendre pour passer un bon moment dans la province de l’Estuaire. Son gérant, qui a d’ailleurs requis l’anonymat, a évoqué la crise économique qui a déjà paralysé plusieurs entreprises en les poussant notamment à mettre la clé sous le paillasson. 

« Le Gabon va mal, et nous aussi nous en subissons les répercussions. Lorsqu’il y a peu de gens qui ont de l’argent pour faire la fête et aller se balader, nous perdons des clients. La situation est intenable », a indiqué le gérant avec  une voix cassée, évoquant en outre, le problème de la route qui se trouve dans un piteux états depuis plusieurs années déjà, rendant ainsi l’accès à au complexe difficile.

Ainsi, la crise économique qui sévit actuellement au Gabon vient à nouveau de faire une victime. Après 9 ans de service, Akouango Village se trouve dans l’obligation aujourd’hui de fermer ses portes, ce qui conduit dans le même élan ses anciens salariés au chômage. Quelle tragédie !