Une dernière vidéo ce jeudi 23 janvier 2020, et c’est fini ! Yaya Vincenzo fait une pause des réseaux sociaux. L’humoriste l’a lui-même annoncé dans cette dernière vidéo, dans laquelle il énumère notamment les différents maux qui paralysent la société gabonaise, en mettant en exergue la psychose autour des enlèvements d’enfants.

Yaya Vichenzo est-il à bout des travers de la société gabonaise actuelle? C’est ce que l’on serait tenté de dire à travers cette vidéo qui a été vue plus de 90 000 fois sur sa page Facebook officielle. Dans sa posture de comédien, l’artiste dépeint une actualité sociale plutôt accablante qui fait actuellement échos au pays. Du phénomène des drogues dans les lycées et collèges, l’irrégularité de la desserte en eau et en électricité, les placements, le récent projet du code de travail, ainsi que le phénomène d’enlèvements d’enfants, entre autres, le fils de maman Coco n’a pas manqué d’exprimer son ressenti. 

« C’est la dernière vidéo que vous regardez de Yaya Vichenzo sur les réseaux sociaux. Je me retire. (…) Le but pour moi était d’égayer les gens parce que c’est vital pour moi. Mais je vais faire rire qui dans ce pays en ce moment? Toi tu peux rire d’une vidéo de moi quand tu es en train de chercher ton fils qu’on a enlevé? (…) Tout nous fait peur aujourd’hui dans ce pays, tout! (…) dans les hôpitaux si tu n’as pas d’argent pour te soigner tu crèves comme un animal. Même dans ta propre maison tu n’es pas heureux, tu n’es pas en sécurité, tu vis dans la psychose. Tu ne sais pas à quel moment on va te couper l’électricité, tu trembles », at-on pu entendre entre autres, dans ladite vidéo. 

Pour Vichenzo cette décision d’arrêter de publier  n’est sans doute pas facile. Mais la situation qui prévaut actuellement au Gabon l’est encore moins. « C’est difficile ce qui se passe. C’est difficile », conclut-il.