Ambiances festives, joie, scènes surréalistes, voire scènes de théâtre, lors des célébrations, la mairie du 4ème arrondissement de Libreville a réussi à séduire les couples qui aspirent au mariage. Baptisée « La Mairie du bonheur », son responsable, le maire Axel Jesson Denis Ayenoue, ne tarit pas d’idées afin de rendre ce grand jour inoubliable pour les nombreux couples qui choisissent cette structure pour célébrer leur union. A elle seule, elle a officialisé plus de 600 mariages en 2019. 

« Je te prends pour mon épouse – pour mon époux – et promets de t’être toujours fidèle, dans la joie et dans la douleur, dans la santé et dans la maladie, et de t’aimer et t’honorer tous les jours de ma vie ». Ces paroles prononcées par les fiancés sont en effet le signe de la réalisation et du consentement du mariage.

Consentement et réalisation de l’engagement que l’on prend sur une voie dont on ignore souvent tout, et qui peut se présenter pendant les préparatifs comme un vrai casse-tête chinois. Sur ce dernier point, pas de panique ! La mairie du bonheur, le maire et son équipe détiennent dans leurs locaux des petits secrets pour détendre l’atmosphère, réduire le stress, et procurer le sourire, la bonne humeur à toute la famille le jour J.

Ce sont parfois des chorégraphies de la part des différents membres des deux familles réunies, ou du marié lui-même. Des scènes de théâtre, comédies romantiques, entre autres, le maire Axel Jesson Denis Ayenoue ne tarit pas d’originalité à tel point qu’il est parfois accusé de « voler la vedette » aux couples. Mais les couples adorent et en redemandent.

Le mariage est un grand jour. Il représente l’un des plus grands évènements dans la vie de l’être humain. Le bonheur d’une vie maritale commence lors de la concrétisation de l’union des époux. Loin d’être un enterrement, la joie, le bonheur et la volonté de se marier, de partir de sa famille pour une autre devraient se lire sur les visages.

C’est pourquoi la mairie du bonheur et son officier d’Etat civile s’attèlent à rendre ce jour magique, et pour le plus grand « bonheur » d’ailleurs de ces couples qui y affluent chaque jour. A qui le tour ?