Les métiers du numérique et handicap ne sont pas incompatibles. Le 17 janvier dernier s’est tenue au sein de la chambre de commerce de Libreville une formation aux métiers du numérique à l’endroit des personnes entrepreneures vivant avec un handicap. Une formation offerte par DigieWomen School, l’école d’apprentissage  des métiers du numérique  dédiée aux femmes et aux jeunes filles, sur la demande de la Fédération nationale des personnes handicapées (Fnph).

Au Gabon, l’insertion des personnes vivant avec un handicap peine toujours à décoller. Sur le marché du travail, la présence des personnes en situation de handicap est toujours très faible. Les dispositifs de formation son très peu ou presque pas adaptés. Un couac qui pourrait être résolu aujourd’hui grâce au développement du numérique. 

En effet, la formation portait sur différents volets du numérique. Il s’agissait donc d’une séance théorique qui leur a permis entre autres de s’aguerrir sur :  les métiers du numérique – la culture du numérique dans le quotidien des personnes handicapées – les différentes opportunités qu’offre le numérique aux personnes vivant avec  un handicap pour l’emploi ou l’auto-emploi. 

Pour Christine Soro, directrice et fondatrice de DigieWomen School, « Parier pour la formation aux métiers du digital en faveur des personnes handicapées, c’est parier pour tous. Quand on parle d’insertion professionnelle ou d’auto-emploi de personnes handicapées, il s’agit d’un enjeu crucial pour la société et pas seulement pour la société numérique », a t-elle indiqué. 

Par ailleurs, une prochaine session de formation, pratique cette fois ci, est prévue dans les jours à venir afin de permettre aux entrepreneurs vivant avec un handicap d’appréhender les subtilités du domaine numérique.