S’il y a bien une chose dans laquelle les internautes gabonais excellent, c’est dans leur excès d’imagination. Dernière preuve en date, le nouveau challenge « Imhotep », qui consiste à renoncer à son « prénom colonial », inspiré par l’ancien vice-Premier ministre Imhotep Ben Moubamba (IBM). Le concept fait actuellement des émules sur les réseaux sociaux. 

Bruno Ben Mo… oups! Imhotep Ben Moubamba vient à nouveau de faire parler de lui sur les réseaux sociaux. Reconnu pour ses sorties tonitruantes, c’est une nouvelle frappe que l’Agneau de Moabi vient de tirer à travers une publication sur son compte Facebook officiel, dans laquelle il annonçait sa décision de changer son « prénom colonial ». Une décision qui s’est très vite transformée en un florilège de défis sur les réseaux sociaux.

En effet, comme pour railler l’ex VPM, marié d’ailleurs à une européenne et qui « aurait pu pencher pour un prénom en langue locale », il n’en n’a pas fallu longtemps pour voir les internautes gabonais se lâcher sur la toile avec des prénoms aussi « abracadabrantesques » les uns que les autres. Ce sont des noms tels que Rahotep Abaga Obiang, Ramsès Nzame-Biyoghe, Thoutmosis Ekorezock, Hermès Maheba, entre autres, qu’on peut lire sur les réseaux sociaux. 

Par ailleurs, il semblerait qu’IBM avait déjà appréhender la réaction des Gabonais sur les réseaux sociaux. Par anticipation, dans sa publication, il indique que « notre nom est une formule mathématique prononcée dans les mystères ». Quant à son prénom, Imhotep, il précise que « les initiés comprendront et les autres aussi … mais beaucoup plus tard ». Pas si tard que ça finalement… GMTmesons-nous vivants !