No prend les rênes de la Fédération gabonaise de poésie urbaine (Fegapur). De son vrai nom Franck Noël Makosso, le double champion de slam du Gabon, No (anciennement appelé Mister No), a été élu à la tête de ce regroupement de slameurs le 7 janvier dernier. Sur ce nouveau fauteuil de président et avec les années d’expérience qu’il cumule dans le domaine, il a déjà pris le taureau par les cornes et prépare de nombreux projet, tout ceci dans le but de faire reluire le slam gabonais. 

Ceci devrait être une bonne nouvelle pour les slameurs du Gabon. No prend désormais les rênes de la fédération gabonaise de poésie urbaine (Fegapur) et devient le président de cette entité. Présent dans ce registre depuis 2006, il cumule aujourd’hui 14 années d’expérience dans ce mode d’expression orale très ludique et scénarisé. En 2016, il est pour la première fois désigné champion du Gabon du slam, et rempile avec ce titre pour la 2e année consécutive en 2017.   

Artiste slameur chevronné, il n’hésite pas à coucher ses mots et ses notes dans des textes pour dénoncer les maux  de la société gabonaise. Des maux qu’il compte également explorer et scruter pendant la tenue de son mandat à la tête de la Fegapur, avec pour  mot d’ordre : la professionnalisation du slam au Gabon. 

« Ma motivation est la professionnalisation du slam. J’œuvre pour la reconnaissance artistique parce que je pense que le slam est un art à part entière, et qu’un slameur est un artiste, un artiste est un travailleur et tout travailleur mérite un salaire. J’œuvre aussi pour l’amélioration des conditions de vie de l’artiste, en particularité du slameur », nous a t-il confié.  

S’agissant des projets à mener au sein de la fédération, il a indiqué qu’ils ne sont pas encore tous définis. Toutefois, il compte bien s’engager dans une dynamique visant à booster le slam gabonais et donner plus de visibilité aux slameurs. « (…) On va travailler sur la réalisation d’un festival de slam à caractère international et penser faire venir les artistes de renom du registre slam pour booster le mouvement », a t-il indiqué. 

Pour rappel, la Fédération gabonaise de poésie urbaine (Fegapur) existe depuis 2016. Elle est gérée pendant les 2 premières années par l’ex manager de Zorbam produxions, Aymar D. Nice Pambo, puis par Raoul Tougas Mapaga. Mister No devient le 3e leader de ce regroupement.