Dans le but de transmettre son savoir culinaire, Christelle Mackaya, fondatrice du restaurant et service traiteur Aperi’Chic, a annoncé l’ouverture d’un centre de formation en cuisine. C’est dans une interview accordée au programme « My Story, des histoires pour inspirer » publié sur Facebook le 22 décembre dernier, qu’elle a évoqué ce rêve. 

Lancée pour permettre à des personnes qui ont vécu des moments assez singuliers, voire difficiles, de s’exprimer, afin d’inspirer, et servir d’exemple à d’autres, le programme « My Story, des histoires pour inspirer », disponible depuis novembre dernier a accueilli la jeune entrepreneure et fondatrice du service traiteur Aperi’Chic, Christelle Mackaya. 

C’est une vie pleine de rebondissement qu’a décrite Christelle Mackaya dans son récit. D’une vie en famille, vers un premier emploi perdu dans le feu de la crise économique qui aura poussé plusieurs entreprises à mettre la clé sous le paillasson, on peut dire que Christelle, maman célibataire de 2 enfants aura vécu des moments bien difficiles. 

Des périodes sombres durant lesquelles la jeune entrepreneure a dû se surpasser, se battre bec et ongle afin de remettre un peu de lumière dans sa vie et dans celle de sa famille. Refoulant le sentiment d’avoir échoué, Christelle Mackaya a trouvé dans cette dure épreuve, la force de rebondir, la force de revivre, en se frayant un chemin, petit à petit jusqu’à la création aujourd’hui de sa structure Aperi’Chic

Chemin faisant, elle se dit à présent très à l’aise dans ce domaine de la restauration. C’est donc dans cet élan, qu’elle désire désormais transmettre aux potentiels passionnés de cuisine son savoir. « J’ai à cœur de retransmettre, de façon légale, dans un cadre approprié(…) à tous ceux qui sont passionnés de cuisine , les autodidactes ou qui ont fait des études pour, la passion d’Aperi’Chic, notre conception de la cuisine, notre façon de voir la cuisine, la cuisine gabonaise, la cuisine africaine », at-elle confié. 

Pour Christelle Mackaya, le projet est certes énorme mais vaut son coût. « C’est un gros projet que j’ai à coeur, qui est en voie de gestation (…) Je reste très optimiste parce que ce que je veux, je finis toujours par l’obtenir. Je bénis déjà les personnes qui vont pouvoir bénéficier de ces formations. Voilà, c’est Aperi’Chic, la grande cuisine, un centre de formation intégré  », at-elle conclu.