Il suffit de passer près de 30 minutes dans un salon de coiffure pour femmes à Libreville pour venir à l’évidence. Beaucoup de femmes souffrent de la perte de cheveux. Un phénomène dû à l’usage répétitif des extensions capillaires, des abus de défrisage ou des tresses trop serrées. 

Si les femmes qui portent des perruques devaient toutes les enlever aujourd’hui, on vivrait un vrai spectacle en se rendant notamment compte du drame capillaire qui touche plusieurs d’entre elles au Gabon, et partout à travers le monde. Un drame que beaucoup tenteraient d’ailleurs d’éviter en s’efforçant d’entretenir leurs cheveux crépus

Seulement, la question qu’il faudrait se poser à présent est de savoir comment certaines femmes arrivent à perdre leurs cheveux, au point d’avoir une tête toute lisse, quand d’autres arrivent à conserver la texture de leur chevelure ? Dans un article publié sur BBC en avril, un mannequin sud-africain, victime de ce phénomène se livre. 

« Chaque fois que je faisais mon tissage au salon, je lissais chimiquement mes cheveux et je  posais le même jour sur un autre tissage dessus. Je ne restais jamais avec mes propres cheveux », at-elle raconté. Pour la jeune femme alors âgée de 31 ans, ce n’est pas le tissage en luimême qui aura abîmé ses cheveux, mais son usage répété dans un contexte inapproprié. Se faire poser un tissage sur des cheveux à peines défrisés, un cuir chevelu encore fragilisé par les produits chimiques contenus dans le défrisant, est bien un geste maladroit parmi tant d’autres que posent bon nombre de femmes. 

Se faire défriser les cheveux n’est pas mauvais. Mais pour le faire et afin de se prémunir des risques d’alopécie, il est important de respecter et suivre les recommandations des esthéticiens, en tenant également compte de la chevelure de chacun. Respecter le temps mis avec le défrisant par exemple et réduire le nombre de défrisages dans l’année, sont des étapes à considérer.   

Les femmes dépensent beaucoup pour leur tête, un peu trop même d’ailleurs. A quoi bon, si c’est pour finir chauve ou courir le risque de perdre ses cheveux prématurément?