Plongée entre tradition et modernité, musique du Gabon et musique du monde, SeBa, artiste auteure-compositeur-interprète, a laissé libre court à sa voix au cours d’un concert rythmé à l’Institut français du Gabon (IFG) le 6 décembre dernier. Face au public venu nombreux, ce sont des pistes de sa discographie polyphonique et variée, chantées pour la plupart en langues locales puvi et yinzebi que cette diva de la musique a presté. 

 

Comme annoncé dans nos colonnes au mois de novembre dernier, l’artiste SeBa s’est produite sur scène au cours d’un concert live aux sonorités ethnolinguistiques à l’Institut français du Gabon. Un spectacle au cours duquel elle a fait la part belle aussi bien à la tradition gabonaise qu’à la musique du monde. 

Conservatrice des traditions et des rythmes puvi, nzebi et aduma qu’elle souhaite en outre promouvoir par le biais de la musique, SeBa a fait une entrée sur scène remarquable. En effet, elle a ébloui ses convives par son récital des berceuses traditionnelles du Gabon. Une prestation qui aura d’ailleurs déclenché des souvenirs, de l’émotion, des sensations fortes aux spectateurs séduits aussi bien par le charme de l’artiste que pour ses talents.

Pour SeBa, le 6 décembre 2019 aura été une date inoubliable. Une date spéciale marquée d’une pierre blanche. « À bord, il y avait VOUS et NOUS. Aucune turbulence, aucun trou d’air, seules de belles et grandes vibrations ressenties. Quel bonheur ! », s’est-elle réjouie.