On ne le dira jamais assez, le sport est bénéfique pour la santé. Sa pratique régulière, reste une thérapie indispensable sur la prévention et traitements des cancers féminins. C’est donc consciente de cette réalité que le docteur Suzanne Bidaye Mambenda, cancérologue médicale, spécialiste des maladies du sein, est revenue sur le bien fondé de la pratique du sport dans la lutte contre le cancer du sein et du col de l’utérus.

« Le sport va permettre la régulation du poids, contrôler en particulier la masse grasse qui lorsqu’elle est en excès, va décupler la production d’œstrogène qui, pendant une longue période, va transformer les cellules mammaires en cellules cancéreuses », tels sont les propos du Dr. Suzanne Bidaye Mambenda sur les conséquences directes d’une activité physique et régulière sur la santé des femmes.

En effet selon l’avis du docteur, le sport est sans aucun doute l’ami des femmes, une arme essentielle et sûre. Ajouté à un traitement médicamenteux, le sport permettra de maximiser l’efficacité et d’atténuer les effets secondaires. Fort de ce constat, le docteur recommande « comme activité sportive régulière, la marche », mais surtout que chaque malade « adapte l’activité en fonction de son état de santé ».

Toutefois, bien que l’activité physique soit un atout majeur dans la lutte et la prévention des cancers féminins, il convient ici de rappeler que « le dépistage précoce reste la meilleure solution pour lutter efficacement contre le cancer du sein et du col de l’utérus ».