Réintroduite en milieu naturel dans le Parc National des Plateaux Batéké en juin dernier en provenance du ZooParc de Beauval en France, Mayombé, gorille femelle âgée de 12 ans, aurait trouvé son âme sœur. C’est aux côtés de Djongo, un jeune mâle réintroduit il y a 6 ans, que cette femelle gorille semble « vouloir créer quelque chose de sérieux », rapporte le site français France Bleu. Une bonne nouvelle pour les écologistes du ZooParc qui œuvrent pour le repeuplement des gorilles des plaines de l’Ouest africain.

La nature a horreur du vide. Cette phrase attribuée au philosophe grec Aristote, vient une fois de plus de prendre tout sens avec la gorille femelle Mayombé qui aurait trouvé le parfait amour. Arrivée au Gabon par vol Air France, pour être réintroduite en milieu naturel, dans le Parc des Plateaux Batéké, en compagnie de Kiumba, une autre femelle gorille, morte 3 mois après, Mayombé s’était finalement retrouvée toute seule. 

Si la mort de Kiumba avait permis de remettre au goût du jour l’épineux problème de la survie des gorilles réintroduits en milieu naturel ainsi que celui lié à la survie de l’espèce en Afrique, elle a surtout permis aux responsables du ZooPark de Beauval et ceux du Parc National des Plateaux Batéké de redoubler de vigilance pour la survie de Mayombé. 

C’est donc dans le cadre des actions entreprises pour le bien être de Mayombé, considéré comme un espoir pour la survie de la population des gorilles en Afrique, que les équipes de Beauval ont décidé de lui chercher un compagnon. Qui de mieux que Djongo, un jeune mâle, réintroduit lui aussi en milieu naturel il y a 6 ans, et qui n’avait pas encore eu de contact avec une femelle.

D’après le site France Bleu, la rencontre entre les deux gorilles qui se seraient déjà accouplés « s’est bien passée ». Le repeuplement de la population de gorilles aux origines diversifiées est par ce fait lancé et sur la bonne voie.