Le mois d’octobre a fait de la lutte contre les cancers féminins, notamment les cancers du sein et du col utérin, une priorité de l’heure. Dans cette lancée, concernée par le bien-être des individus en général, la rédaction de GMTme a porté son attention sur les hommes face au cancer du sein. Au Gabon, 3 cas de cancer du sein masculin ont été observés à l’hôpital des instructions des armées Omar Bongo Ondimba (Hiaobo) dans la période allant de janvier 2018 à décembre 2019. 

Un cancer du sein est une tumeur maligne qui se développe au niveau du sein. Bien que le cancer du sein masculin ne soit pas répandu, les hommes sont tout aussi exposés que les femmes. Assez rare, moins de 1% de tous les cancers du sein affectent les hommes, rapporte l’Institut national du cancer (Inc), en France, qui indique par ailleurs qu’il est important que les hommes se sentent concernés par cette maladie, afin de ne pas en négliger les symptômes.

Les symptômes du cancer du sein chez les hommes

Les hommes possèdent des seins qui sont toutefois moins développés que ceux des femmes. Pourtant les symptômes d’un cancer du sein (carcinome canalaire) sont sensiblement identiques chez l’homme et chez les femmes. On notera entre autre la grosseur au niveau d’un sein (perçue lors de l’autopalpation), la rétraction ou déviation du mamelon, des ganglions palpables au niveau des aisselles, une douleur localisée, une rougeur, un œdème et la chaleur d’une zone du sein. Toutefois, dans bien des cas, la découverte d’un cancer du sein se fait de manière fortuite.

Les facteurs de risque

Certains facteurs, à savoir l’âge, les antécédents familiaux de cancer du sein, des expositions fréquentes aux rayonnements, la cirrhose du foie, entre autres, peuvent accroître la possibilité qu’un homme soit un jour atteint d’un cancer du sein.

S’agissant du traitement du cancer du sein masculin, il est le même que celui proposé aux femmes. Le patient se fera opérer pour retirer la tumeur et subir un curage ganglionnaire pour limiter les risques de développement de la maladie, rapporte la journaliste santé Sihem Boultif, dans son rapport sur le cancer masculin publié sur le site santé Doctissimo. Le patient suivra ensuite une cure de chimiothérapie et de radiothérapie, puis pendant 5 ans, une hormonothérapie par anti-oestrogènes pour compléter la prise en charge. 

Pour le cas du Gabon, la Société de pathologie exotique publiait dans son bulletin d’octobre 2015, un rapport sur le cancer du sein masculin relevé dans le pays. Ce dernier faisait état de 3 cas de cancer du sein chez des hommes d’âge mûr, reçus en hospitalisation à l’Hôpital des instructions des armées Omar Bongo Ondimba (Hiaobo) entre janvier 2008 et décembre 2009, dans des circonstances variables, ayant tous une évolution défavorable.