Le samedi 12 octobre dernier, Joelle Edédéghé Ndong et Kôba Building ont affronté le Fort. Ayant fait preuve de beaucoup de courage et de détermination, les panthères ont relevé avec brio les épreuves spectaculaires auxquelles elles ont été soumises.

Le samedi dernier, nombreux étaient les téléspectateurs africains, notamment des Gabonais à être au rendez-vous. Câblés devant leur petit écran, ils étaient ravis de découvrir leurs célébrités. Pour son 4eme épisode, la première émission d’aventure africaine Fort Boyard diffusé sur Canal+ depuis le 21 septembre 2019 réunissait encore des stars. 

Aux côtés de trois autres célébrités africaines , Kôba Building et Joelle Ndong ont fait face avec succès, à leurs plus grandes peurs notamment celle du vide, encore appelée acrophobie. Leurs prestations ont d’ailleurs été époustouflantes, suscitant ainsi l’administration de leurs nombreux fans. 

De la virée chez le meilleur et le pire cuisinier du Fort, Gohou Michel, qui cette fois-ci a servi d’énormes yeux de poissons crus, en passant par les sauts dans le vide, les épreuves de force, les candidats ont pu obtenir 5 clefs. Le rassemblement des différents indices leur a permis d’obtenir non sans hésitation, le mot-clé donnant accès à la salle au trésor.

A l’annonce de l’ordre donné par l’animateur,  « Félindra Tête de Tigre » l’équipe a pu s’y introduire. Après plusieurs tours effectués par quelques candidats, une somme de plus de 2 millions de Fcfa a pu être récoltée. Ladite somme sera dédiée au soutien d’une œuvre caritative qui milite pour le don de moelle osseuse au profit de l’Association courage d’Ulysse Tonye.

A la question de savoir si le « Criminel au Mic » et Joelle Ndong ont été plus forts que le Fort, la réponse est bien sûr oui.