Le saviez-vous? S’épiler la zone du pubis n’est pas sans risque pour votre santé. A ce sujet, une étude publiée par le British Medical Journal révèle que  « l’épilation du maillot facilite les irritations, et les infections et favoriserait la contraction de MST comme l’herpès ». Vous en doutez ? Poursuivons.

A titre de rappel, les poils qui sont présents naturellement sur le corps humain n’y sont pas à titre décoratif. Bien au contraire, ils sont très utiles pour la protection des zones sensibles et les plus exposées de notre corps. D’ailleurs, ils constituent une barrière de protection contre les bactéries et les irritations. Mais ce rôle est complètement balayé du revers de la main par certaines femmes par souci d’esthétique. Il convient de relever que cette pratique courante n‘est pas sans risque pour leur santé. 

Pour la directrice du centre de recherche sur la santé à la Western University dans l’État de Washington, Emily Gibson, l’épilation du maillot représente des dangers pour la santé. « L’épilation du maillot n’est pas du tout la garantie d’une meilleure hygiène, d’une esthétique parfaite, et encore moins d’un plaisir sexuel accru », a-t-elle expliqué. Cette pratique viserait plutôt à faire souffrir la peau qui s’irrite au fur et à mesure, peu importe les moyens utilisés. Cire, rasoir, ou crème dépilatoire, les conséquences sont les mêmes.

« L’épilation pubienne irrite et entraîne une inflammation des follicules pileux, qui laissent des plaies. L’épilation régulière a pour conséquence une irritation fréquente de la zone rasée ou épilée à la cire. Combiné à la lumière, et à l’environnement humide des organes génitaux, cela crée un milieu propice à la multiplication des pires bactéries pathogènes », conclut Emily Gibson.

Au-delà des irritations, l’une des conséquences liées à l’épilation, est l’exposition plus accrue aux infections et maladies (MST,staphylocoque doré, streptocoque,etc) surtout chez les jeunes. Des microtraumatismes souvent invisibles à l’oeil nu, surviennent le plus souvent.

Les hommes ne sont pas en reste car beaucoup sont devenus des adeptes de cette pratique aux risques non négligeables. « Une étude a montré que 30 patients,dont 24 hommes,porteurs du virus de l’herpès, l’avaient attrapé à la suite d’une épilation pubienne. L’épilation masculine favoriserait donc aussi les risques de diffusion de l’herpès génital », relève le consoGlobe, un journal en ligne francais.