Retranche au coeur du Gabon, le parc national de Waka est unique par sa richesse culturelle le liant aux peuples d’antan et aux récits spirituels. 

L’Abri des esprits ! 
Les peuples Tsogho se proclament à l’origine de la religion Bwiti. Ils gardent les secrets mystérieux de la forêt et leurs rites démontrent un lien étroit avec la nature. Paul du Chaillu, l’un des premiers explorateurs de la région, a documenté les mœurs des chasseurs-cueilleurs nomadiques de cette contrée, ainsi que leurs connections symbiotiques avec d’autres ethnies.

Le fleuve de la Ngounié apporte une certaine tranquillité. Au nord, le fleuve de l’Ogooué est source d’inspiration paisible, ayant contribué entre autre au développement du concept de « L’éthique de la révérence pour la vie » Docteur Albert Schweitzer en 1915.

Le tourisme culturel, l’un des trois principaux marchés touristiques, peut donc s’appuyer sur la force spirituelle des peuples du Parc National de Waka et de ses alentours. Ce, d’autant plus que le relief escarpé a protégé le parc des interventions humaines, en faisant ainsi un paradis de la biodiversité.

Le Parc constitue un refuge pour plus de 1500 espèces de plantes, environ 85 mammifères, plus de 400 espèces d’oiseaux, et une multitude de reptiles et d’amphibiens.

La création de circuits touristiques autour de Waka

Le fort potentiel du tourisme spirituel dans la région de Waka permet d’envisager un réseau de destinations multiples. Quittant la capitale en voiture, les touristes atteindront les montagnes de Waka, où ils continueront leur périple en pirogue le long des rivières, conférant ainsi au voyage un rythme calme et relaxant. Les touristes les plus aventureux pourraient aussi choisir d’ajouter à cette expérience un parcours de rafting en forêt.

Avec Amazing Gabon