Près de 2 semaines après la clôture du festival Gabon 9 provinces, il continue d’alimenter les débats. De nombreux artistes ont tenu à lui attribuer une note. C’est le cas de Yann Koko, humoriste gabonais, qui salue l’enthousiasme et la participation du public dans la « réussite » dudit évènement. 

S’exprimant sur le bilan du festival Gabon 9 provinces,  Yann Koko n’a pas manqué de saluer l’engouement autour de l’événement. « J’ai pu noter que l’engouement a vraiment été au rendez-vous au cours de cette 3e édition du festival Gabon 9 provinces (…). La phase de la remontada, le 16 août, a été celle qui m’a le plus marqué. Preuve que le relais effectué en amont par les réseaux sociaux a eu plus que l’effet escompté », a-t-il confié. 

Quant à l’organisation de l’événement, l’humoriste a cependant émis quelques suggestions à l’instar de certains artistes tels que Vyckos Ekondo et No, artiste slameur. Pour Yann Koko, la prochaine édition doit être meilleure, « les artistes devront se manifester dès l’ouverture de la phase d’inscriptions ». Pointant notamment du doigt une faiblesse de communication du comité d’organisation, il suggère que celui-ci « soit un peu plus clair dans la manière de faire et qu’il communique sur le nombre d’artistes sollicités », tout ceci aux fins d’éviter « d’éventuelles frustrations »