Invitée au festival Gabon 9 Provinces, l’artiste Créol la Diva s’attendait à offrir un spectacle digne de ce nom à ses nombreux fans. Mais c’était sans compter la fatigue certainement accumulée lors de ses répétitions et de ses différentes tournées. En effet, dans la nuit du 11 au 12 août 2019, la fantastique, victime d’un malaise a fait une chute vertigineuse. Suscitant dans le même temps, au-delà de l’inquiétude de certains, la moquerie d’autres internautes.

L’interprète de Bonobo et H20 s’est écroulée sur scène lors du festival Gabon 9 Provinces. L’artiste a d’abord fait une première chute avant de tenter de se relever, puis de tomber une seconde fois, pour de bon. C’est alors que les membres du staff technique se sont précipités au côté de La Diva, avant de la transporter dans les coulisses.

Connaissant le caractère extravagant de l’artiste, nombreux ont d’abord cru à une blague de mauvais goût. Il n’en était rien puisque la jeune femme aurait accusé un réel coup de fatigue. 

Selon les propos de son manager recueillis par Gabonreview, la chanteuse « a été victime d’un surmenage. Il n’y a rien de grave. Le médecin qui la suit lui a recommandé du repos et prescrit des médicaments et demandé de ne pas utiliser son téléphone plus que nécessaire ».

Ainsi, est né un véritable buzz sur les réseaux sociaux à tel point qu’un challenge a été lancé pour se moquer de la chute de la Diva, l’accusant au passage d’avoir été sous l’emprise de stupéfiants, en l’occurrence les Cobolos. Ce qui n’a pas du tout plu à cette dernière qui, touchée dans son amour propre, s’est défendue en insultant les parties intimes des mères de ses détracteurs, à travers une vidéo publiée sur facebook. 
Consciente de la bourde qu’elle venait de commettre, la jeune femme s’est par la suite confondue en excuses. « En fait, je me fâche pour rien. Vous m’aimez et je vous aime aussi. Des fois, je pense que les gens s’en prennent à moi, mais au fond ce sont juste des fans. Désolée alors les filles. Désolée pour les injures à tous ceux qui se sont sentis visés », a-t-elle déclaré sur sa page Facebook.